Mesure de débit sur un terminal de stockage

Le terminal United Riverhead (URT) est situé sur la rive nord de Long Island, à 130 Km à l'est du port de New York et a été construit en 1956. Tous les produits sont reçus et expédiés par des navires qui chargent et déchargent sur une plate-forme en mer dans le détroit de Long Island.

La plate-forme dispose de deux postes d'amarrage pouvant accueillir des navires et / ou des péniches de haute mer, y compris des bateaux-citernes d'un tirant d'eau jusqu'à 19m, faisant de Riverhead le plus grand port pétrolier de la côte est américaine. Le terminal reçoit régulièrement des navires-citernes de la classe Suezmax et peut accueillir de très gros transporteurs de pétrole brut (VLCC). La plate-forme offshore d'URT est reliée au parc de stockage par deux canalisations sous-marines de 24"  (DN610) reliées à 20 réservoirs d'une capacité de stockage combinée de 5,2 millions de barils.

 

Environ la moitié sont chauffés au moyen d'un système de chaudière à vapeur qui sert à entreposer les combustibles lourds, les mélanges, les gasoils et le pétrole brut. Les réservoirs restants stockent le distillat, l'essence et les bruts.

Lorsque le terminal a été inauguré en 2012 par United Riverhead, il est passé d'un terminal de stockage propriétaire à un locatif, ce qui a créé des défis pour le gestionnaire du terminal. Lorsqu'il s'agissait de stockage exclusif, des jauges de niveau donnaient des débits virtuels décalés dans le temps qui était suffisant lorsque le transfert était interne. Mais comme le terminal était devenu un intermédiaire indépendant, il avait besoin d'un suivi précis du débit.

Bien que le terminal puisse stocker une grande variété de produits pétroliers, il n'en conserve actuellement que deux: la fraction N°2 et la fraction N°6 et c’est cette dernière qui a engendrée un problème coûteux.

 

Lorsque la coupe N°2 est transférée, ils doivent s'assurer qu'il n'y ait plus de coupe N°6. Pour nettoyer la ligne, la coupe N° 2, déjà contaminée par N°6 est chauffée à 49 ° C, stockée dans le tuyau et ensuite poussée à travers la tuyauterie lorsque la coupe N°2 propre arrive. Lorsque la coupe hors spécifications arrive dans le réservoir de décantation, la vanne est ouverte pour être stockée et l'huile N°2 pure est dirigée vers son site de stockage. Lorsque l'huile N°2 pure est stockée, l'huile de coupe est réintroduite pour "pousser" le dernier du numéro propre deux dans le réservoir de stockage, en retirant l'huile de coupe dans le réservoir de la même manière.

Les jauges de niveau ne donnaient qu'une mesure de flux virtuelle, selon le contrat de location conclu entre United Riverhead Terminal et ses clients, toute l'huile contaminée par 2 coupes devait être achetée par United Refining. Une lecture plus précise du débit était donc obligatoire.

 

Un débitmètre conçu pour les produits pétroliers

Le débitmètre HPI non-intrusif de FLEXIM - spécifiquement conçu pour répondre aux défis de l'industrie de traitement des hydrocarbures - était la réponse. Sa conception intègre la température, les tables des normes d’ hydrocarbures comme le TP25 - hydrocarbures légers tels que propane et butane, ASTM 1250 - carburants raffinés tels que l'essence, le diesel et le carburéacteur, et D4311 - produits lourds tels que l'asphalte.

 

Le FLUXUS HPI calcule la densité et les facteurs de correction lié à la température et à la pression et dispose des algorithmes nécessaires pour calculer le volume net. Cela fait du FLUXUS HPI un compteur idéal pour détecter précisément l'interface entre les différentes coupes.

Au terminal United Riverhead, un débitmètre HPI à double canaux et ont été installés sur une ligne d'acier au carbone de 22 "pour contrôler le déchargement d'un mazout et pour évaluer les gains potentiels.

 

Les données du débitmètre ont enregistré tous les débits (standard et brut), la température, le numéro API et de nombreux diagnostics avancés à un intervalle de 15 secondes pendant le déchargement de la barge de 59 297 barils de fioul.

«Le FLUXUS HPI a réussi à identifier exactement les deux interfaces», révèle l'opérateur URT. Cette information nous a permis de minimiser la quantité de coupe N°2 qui a été déclassé. Le compteur a également fourni un débit en temps réel précis et un volume total (barils STND) de mouvements des produits.

«Cela nous a permis d'économiser entre 1 500 et 2 000 barils de pétrole contaminé, ce qui représente des économies de 30 000 dollars. Le compteur a été rentabilisé lors de sa première utilisation.

 

Cela devrait se traduire par des économies annuelles d'environ 750 000 $. 

dispositifs connexes