Détection du sens d’écoulement et des fuites dans le réseau de gaz naturel

Le gazoduc d’un exploitant de l’ouest de l’Allemagne se présente sous la forme d’une boucle composée de deux conduites reliées entre elles à intervalles réguliers.
En tant que dispatcher, l’exploitant du réseau est responsable à la fois de la disponibilité du gazoduc d’importation et de la sécurité au sein du réseau de transport.

Le concept « LSE » a été développé au milieu des années 1990 dans la ville allemande d’Essen. Cet acronyme correspond aux initiales du terme allemand signifiant « dispositif d’isolement de conduite ». Il s’agit d’organes installés sur les conduites, qu’il est possible de fermer au besoin, par exemple pour sécuriser une section touchée par un défaut en limitant ainsi le risque à celle-ci. En même temps, le gaz peut être dévié à travers la conduite intacte. Si une conduite subit une détérioration importante, le gaz afflue vers la fuite ; il se produit donc une inversion du sens d’écoulement.

Durant la phase d’implémentation du concept LSE, des turbines fixées à des lances insérables ont été utilisées comme indicateurs de sens d’écoulement, mais elles tombaient fréquemment en panne et nécessitaient des entretiens ou des remplacements fréquents, responsables de coûts élevés.

Compte tenu de ces problèmes, l’exploitant du réseau remplace progressivement ces indicateurs mécaniques par des débitmètres à ultrasons non-intrusifs FLUXUS G. Les capteurs à ultrasons non-intrusifs se fixent très facilement à l’extérieur de la conduite, sans travaux sur celle-ci et sans interrompre la distribution. Ils ne subissent pas la moindre usure due à la pression élevée et à la présence éventuelle de particules et ne gênent d’aucune manière les raclages périodiques des conduites.

Leurs dimensions extrêmement compactes permettent d’installer des points de mesure même dans les cas difficiles : les quatre débitmètres à ultrasons non-intrusifs nécessaires à la détection du sens d’écoulement sont logés chacun dans un puits circulaire en tôle ondulée d’un diamètre de 1,3 m, à une profondeur de 2 à 6 m. Dans l’un des points de mesure du sens d’écoulement, le gazoduc est recouvert aux deux tiers de terre, un tiers seulement étant donc accessible. Grâce au type de protection des capteurs (IP68) et à la très grande robustesse de la fixation en acier inoxydable, le système de mesure est parfaitement protégé.

Avantages

  • Détermination non-intrusive du sens d’écoulement pour la surveillance de l’intégrité du gazoduc
  • Amélioration effective de la sécurité dans le réseau de transport
  • Disponibilité de l’installation garantie
  • Mesure non-intrusive dénuée d’usure, ne nécessitant pas de travaux d’entretien
  • Fiabilité absolue grâce à la grande robustesse du mode de mesure
  • Disponibilité totale et permanente de l’installation, pas de travaux sur les conduites ni d’interruption de la distribution pour la mise en place et l’entretien éventuel de l’équipement de mesure, aucun risque de fuite
  • Aucun élément gênant le raclage des conduites

dispositifs connexes